Hildegarde de Bingen
Visionnaire exceptionnelle,  "guérisseuse d'aujourd'hui"

Profondément engagée dans la vie de son époque, ses écrits sont toujours d’actualité, la naturopathie moderne est très inspirée par la redécouverte de la partie médicale de son œuvre.


Hildegarde de Bingen est une bénédictine, elle propose une démarche dite "holistique" de la personne qui est propre à la tradition biblique: "Le corps est l'atelier de l'âme où l'esprit vient faire ses gammes". Il s'agit avant tout de soigner les corps mais aussi de guider les âmes et de régénérer l'esprit.



Hildegarde de Bingen au XIIème siècle prône avant tout une vie faite de "simplicité". Née à Bermersheim en 1098, dixième enfant d'une famille de petite noblesse, elle est confiée aux bénédictins du Disibodenberg, monastère du Palatinat muni d'un hospice et d'un jardin de plantes médicinales.



Moniale de caractère, Sainte Hildegarde illumine son siècle.




Une femme d'une étonnante modernité, dont la vie et l'oeuvre contredisent tous les préjugés sur la femme au Moyen-Age, qui non seulement se permis d'intervenir dans la politique de son temps, mais encore de révolutionner les arts et faire progresser la science. 



Grande musicienne, pharmacologue et écrivaine du Moyen-âge :

Deux œuvres de description des plantes et de soins :
- « Physica »
- « Les causes et les remèdes »

Trois principaux écrits lui sont attribués:
- le "Scivias" : Connais les voies du Seigneur, Catéchèses fondamentale.
- le "Livre des mérites de la Vie" : Vice et vertus.
- le "Livre des oeuvres divines" : l'Homme dans l'univers.

70 oeuvres musicales:
- "Symphonie des harmonies des révélations célestes"
- "Ordo virtutum" drame liturgique
... / ...



Pour ce qui nous intéresse ici, c’est à dire la partie médicale de son œuvre:

" la pharmacopée d’Hildegarde est avant tout végétale, mais cette surreprésentation est tout a fait caractéristique de la médecine de son époque.
Ce qui n’enlève rien au fait qu’elle connaît un nombre de drogues végétales tout a fait remarquable pour son temps, et que son oeuvre se distingue par le nombre élevé de plantes locales qui y ont droit de cité.

Il y aurait dans son œuvre « Physica » plus de 100 espèces indigènes pouvant être cueillies sur place :
- 68 espèces indigènes sauvages
- 38 types de plantes médicinales locales cultivées
- 26 espèces de plantes médicinales exotiques
- 46 légumes
- 8 céréales
- 5 plantes d’agrément
… / …  "


d’après un article de Laurence Moulinier-Brogi
(in Biocontact novembre 2014)



Outre une démarche holistique, globale, Hildegarde de Bingen nous propose une alimentation simple, équilibrée, de qualité, source de joie et de vitalité, comme remède constant de tous les jours .

«  Un médecin allemand décédé aujourd’hui, le Dr Gottfried Hertzka, a redécouvert au XXème siècle les conseils d’Hildegarde de Bingen, les a étudiés et vérifiés scientifiquement. Son successeur, le Dr Wighard Strehlow, a approfondi son enseignement et a conseillé ses remèdes à ses patients avec succès à son cabinet, puis dans sa clinique sur le la de Constance. Il précise :
«  Hildegarde n’a pas décrit les aliments en fonction de leur teneur en calories et en vitamines, mais en fonction de leurs vertus curatives de sorte que l’on ne fera pas de différence entre un aliment et un remède. »
« A l’époque de Sainte Hildegarde, les aliments étaient tous naturels, sans pesticides et sans engrais. Aujourd’hui, afin de répondre à des critères de bases et préserver santé et dynamisme, privilégions les produits sains dotés d’une grande force vitale, en provenance directe des producteurs locaux pour une proximité plus grande avec la nature … / … L’épeautre (Triticum spelta) non hybridé (sans sélection ni croisement, donc pur) occupe la première place dans la cuisine d’Hildegarde. Elle en parle comme de la Reine des céréales :
L’épeautre est de nature chaude, il donne un esprit joyeux et met de l’allégresse dans l’esprit de l’homme . Gros et plein de force, et plus doux que les autres grains : à celui qui le mange, il donne une chair de qualité, et fournit du sang de qualité … / … »

Armelle Galisson Enseignante – Cuisine bio diététique et gourmande  Formée à l’Institut Hildegardien
(In Biocontact novembre 2014) - 43 avenue de Guibourg – 56800 Ploërmel – 02 97 73 66 84.